Actualités de YOFC

Le laboratoire clé national YOFC organise le premier Forum sur la coopération et le développement de l'innovation numérique sino-africains

  • 2023-07-10 16:18:52
  • 1154 lectures
Taille de la police:

Le 6 juillet, le Forum sur la coopération et le développement sino-africains2023 et la Conférence internationale d’échange technologique du Hubei, organisés par le ministère des Sciences et des Technologies et le gouvernement populaire de la province du Hubei, ont été inaugurés. Zheng Xin, vice-président de Yangtze Optical Fibre and Cable Joint Stock Limited Company (ci-après dénommée « YOFC », code boursier : 601869.SH/06869. HK), a assisté à la conférence.

 

Dans le même temps, le premier Forum sur la coopération et le développement de l’innovation numériquesino-africain, organisé conjointement par le laboratoire clé national YOFC et le centre d’innovation sino-africain, s’est tenu avec succès à l’Hôtel du lac de l’Est de Wuhan. Wang Dongmei, directrice adjointe du département provincial des sciences et des technologies du Hubei, et Luo Jie, directeur technique de YOFC et directeur du laboratoire clé national de fabrication avancée et de technologie d’application de la fibre optique et du câble, ont prononcé des discours. Parmi les invités au Forum figuraient Zhang Chengliang, doyen de China Telecom Research Institute, Tang Ming, doyen exécutif de l’École des technologies futures de Huazhong University of Science and Technology, ainsi que des invités africains, notamment Tjekero Tweya, président du Comité permanent des ressources naturelles et ministre de l’industrialisation de la Namibie, Pieter E.Viljoen, directeur général de YOA (filiale de YOFC en Afrique du Sud), Flora M.Fabian, vice-présidente de l’Université de Mwanza en Tanzanie, Omayma Ghanem Zaidan, ancienne conseillère culturelle de l’ambassade d’Égypte en Chine et professeure à l’université Ain Shams, et Pascal Kapagama Ikando, professeur à l’Université de Kinshasa, République démocratique du Congo. Le forumen présentiel et en ligne , est présidé par Xiong Liangming, directeur exécutif adjoint du laboratoire.

 

Wang Dongmei a déclaré que la Chine et l’Afrique devaient renforcer leur coopération plus que jamais, et que la coopération sino-africaine en matière d’innovation scientifique et technologique deviendrait une partie importante et une priorité pour renforcer la coopération d’ouverture scientifique et technologique de la Chine. Selon elle, en entrant dans la nouvelle ère, le Hubei doit accélérer la construction de Wuhan en tant que centre d’innovation scientifique et technologique à rayonnement national, et apporter la contribution du Hubei à la construction d’une communauté d’avenir partagé Chine-Afrique dans la nouvelle ère. Elle a exprimé l’espoir que le Forum puisse devenir une plate-forme de haute qualité pour promouvoir le développement et la coopération sino-africains en matière d’innovation numérique et YOFC et le laboratoire clé national établi sous sa direction prendraient des mesures actives pour permettre la Chine et l’Afrique d’entamer un nouveau voyage dans la coopération d’innovation.

 

Luo Jie a souligné que YOFC et le laboratoire clé national YOFC avaient activement mis en œuvre les exigences pertinentes du ministère des Sciences et des Technologies de la République populaire de Chine, et avaient mené des recherches et développements de technologies de pointe, des innovations d’intégration industrie-université-recherche et des coopérations en matière d’échanges internationaux dans les domaines de la communication frontalière et maritime, du laser et du gain, de la technologie de la fibre optique et du câble pour environnements extrêmes et de la technologie de fabrication de préforme et fibres  de nouvelle génération en se concentrant sur les besoins stratégiques nationaux tels qu'un pays à réseau fort, un pays océanique fort et un pays manufacturier fort. En outre, en organisant le Forum sur la coopération et le développement de l’innovation numérique Chine-Afrique, YOFC et le laboratoire ont pu unir la sagesse de la Chine et de l’Afrique, rassembler des forces scientifiques et technologiques et insuffler un nouvel élan à la promotion du développement durable de la coopération sino-africaine en matière d’innovation numérique.

 

En tant que représentant de l’unité de co-construction du laboratoire clé national, Zhang Chengliang, doyen de China Telecom Research Institute, a été invité à assister à la réunion et à faire un rapport. Selon le rapport, l’économie numérique est devenue un nouveau moteur de développement économique et social. En tant qu’élément clé et support de base des infrastructures de l’information numérique, les réseaux optiques sont particulièrement importants dont la technologie est en évolution continue. La fibre à multiplexage à répartition spatiale, la fibre à âme creuse et d’autres fibres innovantes peuvent encore augmenter la capacité de transmission optique et offrir de nouvelles opportunités pour le développement des réseaux optiques. À l’heure actuelle, China Telecom a formé quatre grands réseaux régionaux centrés sur les Émirats arabes unis, le Kenya, l’Afrique du Sud et le Nigeria et s’engage à réduire la fracture numérique et à participer activement à la promotion du développement d’interconnexion des infrastructures numériques en Afrique.

 

D'après Tang Ming, le système de communication optique constitue l’infrastructure de base pour l’économie numérique, la fibre optique et le câble optique sont les éléments clés, tandis que la fibre anti-résonnante à noyau creux est une future orientationde développement potentielle. Il se caractérise par le doublement de la capacité, la réduction du coût unitaire des bits, les matériaux clés pour la transmission multibande, les lasers et autres composants, et les technologies de communication connexes minimalistes, qui est la tendance de développement de la technologie de communication optique mondiale. Le réseau de communication de données embarquées est les futures tendances des applications réseau.

 

Pieter E.Viljoen a noté dans son rapport que l’Afrique présentait encore beaucoup de marge d’amélioration en termes de bande passante du réseau, de taux de pénétration du réseau, de vitesse du réseau et detarifs d’abonnement. D’après lui, en raison du grave sous-investissement dans les réseaux de fibre optique en Afrique, le continent doit encore renforcer la coopération avec d’autres parties et accroître les investissements dans les infrastructures pour combler la fracture numérique et réaliser la transformation et la croissance numériques. Grâce à l’innovation, YOA a considérablement réduit le diamètre et le prix de câbles optiques et a pu fournir des câbles optiques à faible coût, à haute densité et à faible diamètre pour les zones de distribution locales, ce qui est devenu un moteur clé pour la construction de réseaux de fibre optique.

 

D’autres invités africains ont fait des reports sur le développement de leur propre économie numérique et la perspective de la coopération sino-africaine en matière d’innovation dans les technologies numériques. Environ 30 étudiants faisant leurs études en Chine de pays tels que la Zambie, le Maroc, l’Angola, le Rwanda, le Pakistan et le Bangladesh ont participé aux échanges sur place du Forum. Ils s’intéressent énormément à  l’empreinteindustrielle et le développement international de YOFC en Afrique, en Asie du Sud-Est et dans d’autres régions.

 

L’exposition qui s’est tenue au même temps a pleinement démontré la mise en œuvre par YOFC de l’initiative « la Ceinture et la Route » et sa présence active dans l’industrie. La société travaillera avec les principaux opérateurs en Afrique pour contribuer au développement de l’industrie africaine des communications et éliminer la fracture numérique.

 

La tenue réussie du Forum créera de nouvelles opportunités pour la coopération et le développement en matière d'innovation numérique entre la Chine et l'Afrique, permettant les deux parties d’entamer la nouvelle marche pour construire une communauté d’avenir partagé Chine-Afrique.

Partager cette page sur:
Article précédentLa société YOFC a officiellement rejoint la GSMA en tant que membre entreprise
Tout
Article suivantYOFC participe au PHOTONICS Munich
返回顶部